Accueil du site > A lire...à voir.... > Livres et revues > Itinéraire d’un Juif français, par Bernard Kanovitch
 
 
  Albums photos
 
  Liens Internet

Calendrier

Itinéraire d’un Juif français, par Bernard Kanovitch

« avril 2019 »
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5
 
 
 

Itinéraire d’un Juif français, par Bernard Kanovitch


Le docteur Bernard Kanovitch est l’une des personnalités éminentes de la communauté juive française. D’origine lituanienne, il est né à Paris où il a suivi des études de médecine. Rhumatologue, professeur en faculté, particulièrement actif dans le domaine qui est le sien, participant à des colloques et à des débats, ce membre du Comité Consultatif National d’Éthique, désigné par le président de la République comme membre du Conseil National du Sida, s’est très tôt investi dans l’action communautaire, notamment au sein du Fonds Social Juif Unifié et du CRIF. Il a longtemps été le président du Centre Rachi d’Art et de Culture et il a aussi présidé aux destinées du CUEJ, le Centre Universitaire d’Études Juives.

Dans l’ouvrage d’une lecture très agréable qu’il vient de publier, Bernard Kanovitch, avec sincérité, mais non sans une certaine émotion, nous raconte sa vie et ses combats.
Il était une fois un petit garçon parisien, insouciant et gai qui vivait heureux entouré de ses parents, certes modestes, mais si chaleureux, de son frère aîné, Joseph et de sa petite sœur, Rosette. Et puis, un jour, alors qu’il n’a qu’une dizaine d’années, tout bascule : Hitler a décidé de conquérir l’Europe et d’y exterminer tous les Juifs. Et, tandis que sa famille va périr dans l’enfer d’Auschwitz, Bernard Kanovitch, après avoir, un temps, porté l’étoile jaune, va se réfugier et devenir, sous le nom d’emprunt de Bernard Moulin, un « enfant caché ». Il sera même sonneur de cloches à l’église d’un village.
« Raconter la Shoah est un devoir », nous dit Bernard Kanovitch. Et cela malgré la résilience, un concept créé par le psychiatre Boris Cyrulnik qui « met en évidence l’inégalité de résistance et de récupération des individus soumis au malheur, à la tragédie ».C’est pourquoi, aujourd’hui, de toutes ses forces, Bernard Kanovitch apporte sa pierre au travail de mémoire si nécessaire.
Cela ne l’empêche pas d’être un citoyen français à part entière, de se préoccuper des problèmes du pays et de prôner le rapprochement entre les religions et les cultures dans le cadre de la République laïque. Dès lors, une question le taraude : « L’identité juive a-t-elle un sens dans un monde comme le nôtre ? » La réponse est positive, mais, ajoute le docteur Kanovitch, « Je reste convaincu que c’est dans la relation entre les différentes communautés religieuses, qui sont elles-mêmes très diverses, que se joue la paix civile ».
Très lié au recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, avec lequel, d’ailleurs, il a écrit un livre (1), Bernard Kanovitch a longtemps présidé, au sein du CRIF, la Commission des Relations avec les Musulmans. À ceux que certaines dérives de l’islam inquiètent, il fait remarquer que « l’islamo-fascisme n’a rien à voir avec l’islam ».
Sioniste convaincu pour lequel « L’État d’Israël doit rester « l’interprétation moderne du judaïsme » », il fustige la charte du Hamas, « véritable brûlot meurtrier ».
Bernard Kanovitch fait partie de ceux qui pensent, comme Witold Gombrowictz qu’ « être français, c’est se soucier d’autre chose que de la France ».
« Se soucier de l’Autre, bâtir une civilisation de l’universel, tel est pour moi l’idéal qui s’accomplit dans le dialogue inter-religieux ».
Un beau livre qui est aussi un acte de foi.

Jean-Pierre Allali

Paru dans Kol haShavoua la newsletter de la CJL Brit Shalom et reproduit avec l’autorisation des éditeurs

 

 

Dans la même rubrique :
(10 derniers articles)

- Désamorcer l’Islam radical
- Juifs et chrétiens – Repères pour dix-neuf siècles d’histoire
- "Le prêtre et l’imam", Christophe Roucou et Tareq Oubrou, Entretiens avec Antoine d’Abbundo,
- "Aux sources du christianisme" La Notion Pharisienne de Révélation - Jean Massonnet
- Juifs et chrétiens, pourquoi nous rencontrer ?
- Le Coran expliqué aux jeunes Rachid Benzine Seuil 2013 200p. 9€
- L’Alphabet sacré
- Dialogue et conversion, mission impossible ?
- L’esprit de Tibhirine
- Jean Dujardin Catholiques et juifs

 


Imprimer l'article



Comité diocésain pour l'œcuménisme
6, avenue Adolphe Max - 69321 Lyon Cedex 05
04 78 81 47 68 - oecumenisme@lyon.catholique.fr
Accès administration | Mentions légales | Plan du site | Conception-Réalisation DSFI SARL | Flux RSS oecumenisme Flux RSS cdo