Accueil du site > A lire...à voir.... > Livres et revues > Introduction à l’hébreu - Thomas O. Lambdin - Traduction de François (...)
 
 
  Albums photos
 
  Liens Internet

Calendrier

Introduction à l’hébreu - Thomas O. Lambdin - Traduction de François Lestang

« avril 2019 »
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5
 
 
 

Introduction à l’hébreu - Thomas O. Lambdin - Traduction de François Lestang

Un manuel conçu pour couvrir une année entière de cours élémentaire d’hébreu biblique au niveau universitaire.


Par son choix de vocabulaire et de grammaire, il offre essentiellement une introduction à la prose, et non au langage poétique. Mon but a été de n’inclure que ce que je considère comme nécessaire à une lecture grammaticalement intelligente des textes bibliques en prose ; des enseignants expérimentés peuvent cependant souhaiter développer ou condenser l’une ou l’autre des parties, selon les besoins de leurs propres cours et les problèmes de leurs étudiants. J’ai limité l’ampleur des discussions grammaticales, afin que ce livre puisse rendre service, autant que possible, à qui voudrait étudier la langue sans avoir d’enseignant.

Bien que le présent ouvrage appartienne clairement à la catégorie des grammaires traditionnelles, il présente diverses caractéristiques qu’il convient de commenter brièvement.

L’usage abondant de la translittération sert un triple objectif : permettre à l’étudiant de percevoir l’hébreu comme une langue, et pas comme un exercice de décodage ; supprimer ce qui est habituellement l’obstacle initial, à savoir l’obligation pour l’étudiant de maîtriser d’innombrables pages de détails assez abstraits de phonologie et d’orthographe avant d’avoir appris la moindre phrase du langage ; et faciliter la mémorisation des paradigmes, dont les points essentiels sont à mon avis mieux mis en relief par la translittération que par l’écriture conventionnelle. La morphologie du verbe est présentée de manière à exploiter au mieux les ressemblances sous-jacentes des diverses formes, indépendamment du type de racine, ce qui permet d’introduire assez rapidement les verbes les plus fréquents, et évite aussi que la présentation des « conjugaisons » dérivées ne doive se limiter à des exemples pris parmi les verbes réguliers. On a donné autant d’espace que possible aux traitements systématiques de la morphologie du nom et du verbe avec des suffixes objet ; le traitement simplifié qui est réservé à ces points dans beaucoup de grammaires élémentaires joue en effet un bien mauvais tour à l’étudiant, car lorsque celui-ci ouvre sa première page de lecture biblique non simplifiée, il se rend compte que ces formes fréquentes lui échappent, de sorte qu’il lui faut alors apprendre de manière aléatoire, inefficace et au prix de bien des efforts des règles qui auraient dû être données systématiquement. Et enfin, une attention particulière a été donnée à une présentation ordonnée de la syntaxe de la prose, en commençant par une caractérisation des divers types de propositions élémentaires et allant jusqu’aux relations entre propositions dans des séquences.

Lors des premières étapes de la préparation de ce livre, l’ouvrage de George M. Landes, A Student’s Vocabulary of Biblical Hebrew (New-York, 1961), qui m’a été fourni sous forme d’épreuves par l’auteur, m’a grandement aidé à choisir le vocabulaire ; je désire maintenant lui adresser tous mes remerciements. Dans la décennie qui a suivi, les innombrables suggestions et corrections proposées par mes étudiants et collègues qui travaillaient avec les différentes rédactions du livre ont été d’une aide considérable pour améliorer la qualité du produit fini. Je suis en particulier reconnaissant au Dr. Avi Hurwitz, maintenant à l’Université Hébraïque de Jérusalem, pour la grande bonté qu’il a eue en réalisant une lecture précise et critique d’une rédaction précédente de ce livre et en me fournissant bien des corrections. Les erreurs qui restent sont bien entendu sous ma seule responsabilité.

La composition de l’hébreu ponctué avec un signe spécial indiquant l’accent est un travail vraiment difficile, même en cet âge de merveilles technologiques. Je souhaite remercier l’éditeur et l’imprimeur de leurs efforts inépuisables pour assurer la précision de cet aspect. Cambridge, Mass. THOMAS O. LAMBDIN

 

 

Dans la même rubrique :
(10 derniers articles)

- Désamorcer l’Islam radical
- Juifs et chrétiens – Repères pour dix-neuf siècles d’histoire
- "Le prêtre et l’imam", Christophe Roucou et Tareq Oubrou, Entretiens avec Antoine d’Abbundo,
- "Aux sources du christianisme" La Notion Pharisienne de Révélation - Jean Massonnet
- Juifs et chrétiens, pourquoi nous rencontrer ?
- Le Coran expliqué aux jeunes Rachid Benzine Seuil 2013 200p. 9€
- L’Alphabet sacré
- Dialogue et conversion, mission impossible ?
- L’esprit de Tibhirine
- Jean Dujardin Catholiques et juifs

 


Imprimer l'article



Comité diocésain pour l'œcuménisme
6, avenue Adolphe Max - 69321 Lyon Cedex 05
04 78 81 47 68 - oecumenisme@lyon.catholique.fr
Accès administration | Mentions légales | Plan du site | Conception-Réalisation DSFI SARL | Flux RSS oecumenisme Flux RSS cdo