Accueil du site > A lire...à voir.... > Livres et revues > "La grâce seule" du pasteur Jean DIETZ
 
 
  Albums photos
 
  Liens Internet

Calendrier

"La grâce seule" du pasteur Jean DIETZ

« juin 2019 »
L M M J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
 
 
 

"La grâce seule" du pasteur Jean DIETZ

Un ouvrage du pasteur du temple de la rue Lanterne à Lyon. Jean DIETZ est ingénieur, docteur en physique et théologien. La grâce seule est son premier roman.


« C’était en Rhénanie-Palatinat, le jour de la fête de l’Ascension du Christ. J’étais venu en Allemagne pour retrouver des amis, pour participer avec eux à une célébration religieuse qui se déroule chaque année, ce jour-là, au sommet d’une colline bordée par une haute falaise. En chemin, je suis passé au pied de cette falaise ; un homme venait de se donner la mort. Pour que le paysage des retrouvailles ne soit pas celui de la mort, il m’a fallu porter sur l’événement d’autres regards que le mien. Ainsi sont apparus trois habitants du village voisin, Lena, Grand-mère et Monsieur le Pasteur. Je les ai imaginés. J’ai raconté quelques bribes de leur histoire dans l’histoire de l’Allemagne. Ils s’étaient côtoyés pendant longtemps, en évitant soigneusement de se parler. J’ai voulu que cette journée soit, malgré tout, celle de leur rencontre. »

Extraits

– Pourquoi ? Lena fait face à Grand-mère. Entre elles deux, l’homme étendu au pied de la falaise, et quelques autres, entre elles deux, Monsieur le Pasteur, l’épaisseur de la révélation. Entre elles, plus rien.
– Est-ce que tu crois que je n’ai pas compris ?
La vieille se tait. Elle a parlé, déjà ; elle n’a fait que parler ; elle ne s’est jamais tue. Entre la vieille et Lena manquent apparemment deux hommes et une femme. Il faut bien être né de quelqu’un, et de quelqu’une..

******** « Sortir... ils cherchaient la solitude dans les ruines de Berlin, la nuit, sur les ruines de la cité, sur les ruines du monde. Est-ce que le monde a été reconstruit ? Les falaises demeurent à jamais. La grâce ? Sortir, chercher... mais que cherche-t-on, lorsque l’hospitalité est parfaite, à sortir dans la nuit, à presque s’enfuir, à errer sur le bord de la route, dans la forêt, sur les bords de la Nahe, à respirer la brume des salines et, plus loin, à voir l’ombre de la falaise ôter aux humains jusqu’à la moitié du ciel ? ».

Editions L’HARMATTAN,11 euros,104 pages

 

 

Dans la même rubrique :
(10 derniers articles)

- Désamorcer l’Islam radical
- Juifs et chrétiens – Repères pour dix-neuf siècles d’histoire
- "Le prêtre et l’imam", Christophe Roucou et Tareq Oubrou, Entretiens avec Antoine d’Abbundo,
- "Aux sources du christianisme" La Notion Pharisienne de Révélation - Jean Massonnet
- Juifs et chrétiens, pourquoi nous rencontrer ?
- Le Coran expliqué aux jeunes Rachid Benzine Seuil 2013 200p. 9€
- L’Alphabet sacré
- Dialogue et conversion, mission impossible ?
- L’esprit de Tibhirine
- Jean Dujardin Catholiques et juifs

 


Imprimer l'article



Comité diocésain pour l'œcuménisme
6, avenue Adolphe Max - 69321 Lyon Cedex 05
04 78 81 47 68 - oecumenisme@lyon.catholique.fr
Accès administration | Mentions légales | Plan du site | Conception-Réalisation DSFI SARL | Flux RSS oecumenisme Flux RSS cdo