Accueil du site > Relations inter religieuses > Relations avec l’Islam > Actualité > Comprendre le jihadisme pour mieux le combattre
 
 
  Albums photos
 
  Liens Internet

Calendrier

Comprendre le jihadisme pour mieux le combattre

« décembre 2018 »
L M M J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6
 
 
 

Comprendre le jihadisme pour mieux le combattre

Dans un livre qu’ils viennent de publier aux éditions Plon, David Bénichou, Farhad Khosrokhavar et Philippe Migaux nous aident à mieux comprendre ce fléau du XXIème siècle.


Il y a eu le terrorisme, révolutionnaire ou d’Etat. On parla ensuite d’Al-Qaïda, surtout depuis le 11 septembre 2001. Vint alors le terrorisme islamique qui fit de plus en plus la une de l’actualité, en particulier après la proclamation d’un califat par l’Etat islamique, en juin 2014. Aujourd’hui, à cause du départ de nombreux Européens et autres étrangers vers la Syrie pour faire le jihad, on parle de terrorisme jihadiste, expression qui a l’avantage, d’une part, de montrer que ce mouvement s’appuie sur une vision réinventée de l’islam et, d’autre part, de ne pas cacher qu’il cause largement plus de victimes chez les musulmans que parmi les peuples d’autres confessions.

En 2015, le jihadisme représente la première menace internationale non conventionnelle. Il prétend se dresser, de façon directe ou transversale, contre l’ensemble de la communauté mondiale. L’actualité de ces derniers mois le montre et dans tous les domaines : humain, culturel, économique, politique… Voici peu, on parlait du retour des sociétés guerrières. Il est devenu commun de parler maintenant du retour de la barbarie sous toutes ces formes. Plus d’un commentateur fait même des parallèles entre le nazisme et l’action de l’EI.

Il était donc urgent d’avoir une information claire, précise, nuancée et documentée sur la question. Cela ne pouvait être l’œuvre d’un seul homme, tant la situation est complexe et mouvante. Il est donc heureux que trois spécialistes aient mis en commun leurs connaissances pour les mettre à la disposition du plus grand nombre. Ils nous offrent ainsi un livre de référence, non seulement pour les journalistes et les leaders d’opinion, mais aussi pour tous ceux qui se préoccupent aussi bien de l’avenir du Proche-Orient et du terrorisme que du vivre ensemble, du dialogue interreligieux ou de la vie en prison.

Au fil des pages de ce livre très documenté, le lecteur découvrira avec étonnement que les événements de ces deux dernières années ne sont pas une surprise. Ils s’inscrivent dans la longue durée et ont été pensés, prévus et même annoncés, voici une décennie. Ce que certains pensaient être la résultante de la folie de quelques chefs de tribus ou idéologues se révèle être la manifestation d’un courant politique, s’appuyant sur un discours religieux et s’inscrivant dans la suite des courants millénaristes ou apocalyptiques. Il profite également des fragilités de nos sociétés et de leur incapacité à répondre durablement aux attentes des citoyens, tant au plan économique, politique ou éthique que du sens de la vie et de sa dimension spirituelle.

Comme l’écrivent les auteurs, « la tentative jihadiste est l’avatar majeur des formes totalitaires qui ont sévi les trois quarts du XXe siècle, dans sa version numérique et plus ou moins décentralisée. Mais elle est aussi un aspect marginal du réveil du religieux dans un monde où la sécularisation a laissé de profondes blessures et surtout un manque de sacré, dont la forme pathologique extrême est cette forme de religiosité mortifère et rabat-joie aspirant à la servitude au nom de Dieu et régressant vers des formes morbides d’un archaïsme revisité par les versions tout aussi insalubres de totalitarisme moderne » (p. 403).

Pour éviter de céder à la peur ou de se laisser guider par la seule émotion, prenons le temps de lire cet ouvrage, ô combien riche d’enseignements et propice tant à la réflexion qu’au débat. Ce sont les conditions indispensables pour pouvoir trouver les meilleures solutions pour combattre ce mal qu’est le terrorisme jihadiste.

Vincent Feroldi

David Bénichou, Farhad Khosrokhavar et Philippe Migaux, Le jihadisme. Le comprendre pour mieux le combattre, Paris, Plon, 2015, 496 p., 22 euros.

 

 

Dans la même rubrique :
(10 derniers articles)

- La laïcité à la française n’est pas l’absence de religion
- Comprendre le jihadisme pour mieux le combattre
- Voeux à l’occasion de la fin du Ramadan 2015
- Voeux à l’occasion du Ramadan 2015
- De Tibhirine aux Forums régionaux 2015 : huit ans de dialogue islamo-chrétien
- Pour mieux comprendre la réalité musulmane en France
- La grande mosquée de Lyon fête ses 20 ans
- "L’Egypte dans la transition politique" Conférence
- Message d’amitié pour le mois du Ramadan 2013
- Voeux des musulmans à la communauté chrétienne à l’occasion de Noël

 


Imprimer l'article



Comité diocésain pour l'œcuménisme
6, avenue Adolphe Max - 69321 Lyon Cedex 05
04 78 81 47 68 - oecumenisme@lyon.catholique.fr
Accès administration | Mentions légales | Plan du site | Conception-Réalisation DSFI SARL | Flux RSS oecumenisme Flux RSS cdo