Accueil du site > Relations inter religieuses > Relations avec le judaïsme > Actualités > Vie chrétienne et judaïsme
 
 
  Albums photos
 
  Liens Internet

Calendrier

Vie chrétienne et judaïsme

« avril 2018 »
L M M J V S D
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6
 
 
 

Vie chrétienne et judaïsme

Samedi 28 avril 2018

Invitation à une rencontre fraternelle. Découverte de l’écriture hébraïque et messe avec chants en hébreu.


Cette rencontre est annulée pour cause de grève SNCF.

Chers tous,

Notre prochaine rencontre associative aura lieu

le samedi 28 avril 2018 à l’Espace Saint Ignace, 20, rue Sala, 69002 Lyon, de 15h00 à 17h00.

L’après-midi se déroulera de la manière suivante :

• de 15h00 à 15h45, nous préparerons la messe anticipée du 5e dimanche de Pâques B en abordant les textes de la liturgie de la Parole

• de 15h45 à 16h00, nous répéterons certains chants en hébreu en insistant sur l’un ou l’autre lié au temps pascal

• de 16h00 à 17h00, nous célébrerons l’Eucharistie qui sera présidée par le P. Jean Massonnet.

Venez accompagné(e)s de vos proches ou/et de vos ami(e)s.

D’ici là, nous vivrons la fête de Pâques et nos frères juifs la fête de Pessah, la Pâque juive. À l’origine, il s’agit d’une fête de pasteurs nomades offrant les prémices du troupeau. Dès l’entrée en Canaan, elle se double d’une fête d’agriculteurs sédentaires offrant les prémices de la moisson : c’est la fête des azymes. Mais les événements de l’époque mosaïque la chargent d’un sens nouveau : elle commémore alors la sortie d’Égypte et la libération des Hébreux de la servitude. Les azymes (pain non levé) sont étroitement liés à l’histoire de ce départ d’Égypte : Observe le mois des Épis, et célèbre la Pâque pour le Seigneur ton Dieu, car c’est au mois des Épis que le Seigneur ton Dieu t’a fait sortir d’Égypte, la nuit. Tu feras le sacrifice de la Pâque pour le Seigneur ton Dieu, avec du petit et du gros bétail, au lieu que le Seigneur aura choisi pour y faire demeurer son nom. Tu ne mangeras pas à ce repas du pain levé ; pendant sept jours, tu mangeras des pains sans levain – du pain de misère, car c’est en hâte que tu es sorti du pays d’Égypte – pour te souvenir, tous les jours de ta vie, du jour où tu es sorti du pays d’Égypte (Dt 16, 1-3).

De nos jours, la veille de Pessah, après l’office du soir, la famille se réunit pour la célébration du Séder, repas rituel. Sur la table, le plateau du Séder contient toutes sortes d’aliments à valeur symbolique :

 le pain azyme (Matsa) rappelant la sortie précipitée d’Égypte ;

 un os avec de la viande grillée (Zeroa) en souvenir du sacrifice de l’agneau pascal ;

 un œuf dur rôti (Bétsa) en souvenir du sacrifice spécifique aux fêtes de pèlerinage ;

 des herbes amères (Maror), du raifort (Hazérèt) évoquant l’amertume de l’esclavage égyptien ;

 un mélange de fruits écrasés et de noix (Harossèt) symbolisant le mortier préparé par les Hébreux en Égypte ;

 des herbes vertes (céleri, persil, etc.) (Karpas) rappelant le maigre repas des ancêtres en Égypte.

La lecture de la Haggada, récit de la sortie d’Égypte, avec commentaires et chants, scande la célébration, où le plus petit enfant en âge de parler est normalement celui qui pose les questions du Ma nichtana... Pourquoi cette nuit se différencie-t-elle de toutes les autres nuits ? C’est que toutes les autres nuits, nous pouvons manger du Hamets (nourriture à base de levain) et des Matsot, et cette nuit, seulement des Matsot. C’est que toutes les autres nuits, nous mangeons toutes sortes de légumes, et cette nuit, nous mangeons du Maror. C’est que toutes les autres nuits, nous n’avons pas à tremper même une seule fois nos légumes, et cette nuit, nous les trempons à deux reprises. C’est que toutes les autres nuits, nous mangeons en nous asseyant droits, ou accoudés, et cette nuit, nous sommes tous accoudés.

Les quatre coupes de vin bues au cours du Séder évoquent les quatre expressions de la délivrance : [...] je vous ferai sortir des corvées d’Égypte, je vous délivrerai de leur servitude, je vous revendiquerai avec puissance et autorité, je vous prendrai comme mon peuple à moi [...] (Ex 6, 6).

Bonne marche vers Pâques,

Sr Agnès Tichit

agnes.tichit@gmail.com

01.53.69.61.42

 

 

Dans la même rubrique :
(10 derniers articles)

- FRATERNITÉ SOUVENT MALMENÉE TOUJOURS RECHERCHÉE
- Les juifs à Lyon De l’installation à la seconde guerre mondiale
- Le "Je suis" dans l’Hindouisme, le Judaïsme, et le Christianisme.
- L’antisémitisme
- Vie chrétienne et judaïsme
- Déclaration pour le Jubilé de fraternité à venir. Une nouvelle vision juive des relations judéo-chrétiennes
- HILLEL L’ANCIEN
- « De l’ombre à la lumière »
- « Péguy et le judaïsme » :
- Protestants et juifs en France, de la Réforme à nos jours

 


Imprimer l'article



Comité diocésain pour l'œcuménisme
6, avenue Adolphe Max - 69321 Lyon Cedex 05
04 78 81 47 68 - oecumenisme@lyon.catholique.fr
Accès administration | Mentions légales | Plan du site | Conception-Réalisation DSFI SARL | Flux RSS oecumenisme Flux RSS cdo