Accueil du site > A lire...à voir.... > Livres et revues > Désamorcer l’Islam radical
 
 
  Albums photos
 
  Liens Internet

Calendrier

Désamorcer l’Islam radical

« avril 2019 »
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5
 
 
 

Désamorcer l’Islam radical

Dounia Bouzar "Désamorcer l’Islam radical" « Ces dérives sectaires qui défigurent l’islam » Ed. de l’Atelier, 2014, 20€


Anthropologue du fait religieux réputée, l’auteur a aussi une expérience d’éducatrice à la Protection judiciaire de la jeunesse ce qui la qualifie doublement pour nous partager son analyse de l’islam « radical ». Elle prend soin de définir les radicaux comme des personnes qui se situent délibérément hors des lois de la République. Et loin d’être un retour aux sources de la religion musulmane, ces « convertis à un nouveau mouvement musulman » sont des sectaires et non des musulmans pratiquants car leur projet est d’essence totalitaire. Son analyse du « discours radical » peut s’appliquer d’ailleurs à toutes les dérives sectaires. Elle en étudie les mouvements profonds : mutation et non « retour du religieux », importance de la pureté, effacement de l’individu au profit de l’unité du groupe, garantie « d’une place », violence née de la paranoïa, mépris du féminin pouvant aller jusqu’à considérer les femmes comme superflues ! La question du foulard fait aussi l’objet d’un chapitre. Des fiches pratiques sur le « plus grand dénominateur commun » ou comment répondre à une demande fondée sur des motifs religieux en l’élargissant de façon à permettre à l’ensemble des citoyens de se l’approprier (à l’école, en entreprise, dans la vie sociale) sans discriminer les demandeurs. Le projet de l’auteur est bien de « désamorcer » les mouvements radicaux en en analysant les ressorts qui leur donnent tant d’autorité, en particulier un soi-disant retour aux sources. Et, constate l’auteur, la formation des imams si souvent évoquée n’y suffira pas….la prévention par contre est indispensable, en valorisant les histoires personnelles plutôt que communautaires c’est-à-dire aussi que nous cessions de regarder l’islam comme « autre » et comme une idéologie. Certes les jeunes radicaux ont « perdu la loi » mais nous savons aussi que la loi républicaine ne s’applique parfois pas à tous de la même façon. Ce livre est donc aussi un appel à reconnaitre l’amalgame que nous faisons parfois entre musulmans pratiquants et radicaux. Et d’arrêter de faire des lois d’exception pour les musulmans tout en sanctionnant les actes anti républicains. En bref dit D. Bouzar arrêtons la catégorisation des « musulmans » comme une entité ayant des différences naturelles qu’il faut combattre, arrêtons de dire « ils ne sont pas pareils » en particulier en réinvestissant le lien social, le vivre ensemble dans le mélange humain en réfléchissant davantage à ce qui rassemble et à ce qui se ressemble plutôt que de raisonner en termes de communautés ou de particularités.

 

 

Dans la même rubrique :
(10 derniers articles)

- Désamorcer l’Islam radical
- Juifs et chrétiens – Repères pour dix-neuf siècles d’histoire
- "Le prêtre et l’imam", Christophe Roucou et Tareq Oubrou, Entretiens avec Antoine d’Abbundo,
- "Aux sources du christianisme" La Notion Pharisienne de Révélation - Jean Massonnet
- Juifs et chrétiens, pourquoi nous rencontrer ?
- Le Coran expliqué aux jeunes Rachid Benzine Seuil 2013 200p. 9€
- L’Alphabet sacré
- Dialogue et conversion, mission impossible ?
- L’esprit de Tibhirine
- Jean Dujardin Catholiques et juifs

 


Imprimer l'article



Comité diocésain pour l'œcuménisme
6, avenue Adolphe Max - 69321 Lyon Cedex 05
04 78 81 47 68 - oecumenisme@lyon.catholique.fr
Accès administration | Mentions légales | Plan du site | Conception-Réalisation DSFI SARL | Flux RSS oecumenisme Flux RSS cdo