Accueil du site > A lire...à voir.... > Boualem Sansal, Gouverner au nom d’Allah
 
 
  Albums photos
 
  Liens Internet

Calendrier

Boualem Sansal, Gouverner au nom d’Allah

« avril 2019 »
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5
 
 
 

Boualem Sansal, Gouverner au nom d’Allah


Boualem SANSAL Gouverner au nom d’Allah – Islamisation et soif de pouvoir dans le monde arabe. Gallimard 2013, 154 p. 12,50€

Boualem Sansal dont nous aimons tant les romans et le témoignage nous livre aujourd’hui une analyse des rapports de l’islam contemporain avec la conquête du pouvoir politique. Nous connaissions ses prises de position sur l’Algérie dénonçant tout autant le pouvoir militaire que la violence islamiste. Ici il prend du recul et propose à ses lecteurs d’abord une vue d’ensemble du monde musulman « pour donner des informations de base » au lecteur peu familier de l’Islam. Puis il s’interroge sur la radicalisation de certains croyants et la croissance de l’islamisme en proposant des éléments de discernement pour faire la part des choses entre la réalité et le « ressenti » de la réalité. Mais cet islamisme comment se propage-t-il ? Nous entrons là au cœur de l’ouvrage avec une description des courants radicaux, des Etats musulmans qui ont fait de l’Islam un outil de propagande, les intellectuels gardant un silence « assourdissant », la maitrise des médias, la « rue arabe », l’échec des politiques d’intégration. Tout cela dans un style facile à lire. Pour Boualem Sansal le monde arabe est une fiction. D’abord parce que les Arabes ne représentent qu’une minorité des musulmans (très présents en Asie par exemple) et que tous les pays colonisés par les Arabes étaient à l’origine habités par d’autres peuples qui existent toujours. Pourtant la vision est celle d’une entité cohérente, voire éternelle mais qui n’a jamais pu se réaliser. Les pays occidentaux quant à eux n’ont pas su évaluer le désir de pouvoir des islamistes et les réponses sont restées inappropriées et l’auteur fait ce constat amer : les principales victimes : femmes et jeunes sont de plus en plus à la merci de l’islamisme. La dernière page du livre est une série de questions sur le « printemps arabe » bien utiles pour analyser les « possibles » naissants. Quelques annexes complètent le texte qui tout en étant un texte « engagé » comme l’est son auteur est aussi un document précieux et synthétique, dans un style agréable et stimulant pour le lecteur.

 

 

Dans la même rubrique :
(10 derniers articles)

- Boualem Sansal, Gouverner au nom d’Allah

 


Imprimer l'article



Comité diocésain pour l'œcuménisme
6, avenue Adolphe Max - 69321 Lyon Cedex 05
04 78 81 47 68 - oecumenisme@lyon.catholique.fr
Accès administration | Mentions légales | Plan du site | Conception-Réalisation DSFI SARL | Flux RSS oecumenisme Flux RSS cdo