Accueil du site > A lire...à voir.... > Films et DVD > La Vierge, les coptes et moi
 
 
  Albums photos
 
  Liens Internet

Calendrier

La Vierge, les coptes et moi

« avril 2019 »
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5
 
 
 

La Vierge, les coptes et moi

Une comédie documentaire chaleureuse où les coptes d’Egypte sont à l’honneur et où tout est une affaire de foi.


de Nair Abdel Meseeh
France/Qatar/Egypte, 2012, 1h31
Sortie en France le 29 août 2012.

Comédie documentaire

Originaire d’Egypte, le réalisateur Nair Abdel Meseeh est issu d’une famille copte. Résidant en France depuis sa naissance, il va filmer dans le village de sa mère, sous prétexte d’enquêter sur les apparitions de la Vierge. Tourné comme un documentaire mais avec un montage qui introduit une grande part de fiction, le ton est à l’humour. Jamais ironique, plein de tendresse pour cette famille à la fois si démunie et si accueillante, le réalisateur, en cherchant la réponse à une question précise, trouvera bien d’autres réponses.

Si La Vierge, les coptes et moi semble tricoté avec plus de bonne volonté que de moyens financiers et techniques, il donne l’occasion de parler des chrétiens d’Orient. De leur vie au quotidien dans un pays majoritairement musulman mais aussi d’une autre façon de vivre sa foi, de l’exprimer à travers des pèlerinages, bien différents de ceux qu’on vit en Occident. Dans ce petit village de la campagne d’Egypte, chrétiens et musulmans vivent côte à côte et partagent la même admiration pour la Vierge. Ici, l’athéisme est inconcevable.

Reprenant la tradition des mystères médiévaux, le réalisateur nous embarque dans une joyeuse pagaille burlesque pour reconstituer une apparition de la Vierge, avec l’aide de toute sa famille et d’une partie des villageois. Jolies scènes où la magie du cinéma et la croyance populaire se mêlent pour le plus grand ravissement des spectateurs. L’incrédulité des uns est balayée par la foi des autres. Un film aussi chaleureux qu’inhabituel.

Magali Van Reeth - Signis

 

 

Dans la même rubrique :
(10 derniers articles)

- Hannah Arendt
- Syngué sabour, pierre de patience
- La Vierge, les coptes et moi
- Une Bouteille à la mer
- Les Hommes libres
- Et maintenant on va où ?
- Le chat du rabbin
- Des hommes et des dieux
- MARGA
- Dan et Aaron

 


Imprimer l'article



Comité diocésain pour l'œcuménisme
6, avenue Adolphe Max - 69321 Lyon Cedex 05
04 78 81 47 68 - oecumenisme@lyon.catholique.fr
Accès administration | Mentions légales | Plan du site | Conception-Réalisation DSFI SARL | Flux RSS oecumenisme Flux RSS cdo